Sauvons l'archéologie !

Le blog des personnels de l'Inrap pour la sauvegarde de l'archéologie

16 décembre 2009

Les archéologues de l’Inrap s’invitent dans la campagne électorale de Valérie Pécresse (09/12/2009)

Les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives se sont invités le soir du 9 décembre à l’inauguration du QG de campagne de Valérie Pécresse. Ils y ont fait entendre leurs revendications au Premier ministre et à la candidate UMP en Île-de-France, par ailleurs ministre de tutelle de l’établissement dont le siège est menacé de délocalisation à Reims.

Une quinzaine d’agents de l’Inrap se sont rendus quai André Citroën dans le XVe arrondissement de Paris où est amarrée la péniche « Équité », nouveau QG de campagne pour les élections régionales en Île-de-France de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Ils ont bien noté, dans le discours de François Fillon, venu soutenir sa ministre, que la région Île-de-France « doit tenir son rang économique et est un des grands carrefours scientifique et universitaire du monde ». Dans cette logique, ils ont interpelé le Premier ministre et la candidate pour un maintien de 130 emplois en Île-de-France et la préservation de l’intégrité d’un établissement de recherche archéologique reconnu sur la scène internationale. Ils ont reçu l’assurance que Valérie Pécresse et Frédéric Mitterrand se rencontreraient jeudi 10 décembre afin d’évoquer ce dossier « pour garantir un réel projet scientifique ».

La délocalisation du siège à Reims, décidée dans le cadre de la refonte de la carte militaire, mettrait en danger ce tout jeune institut de recherche déjà décentralisé à 90% : 2000 agents répartis sur tout le territoire métropolitain et dans les DOM dans 50 centres de recherche archéologique, 8 centres administratifs régionaux et un siège parisien. Les 130 salariés du siège de cet établissement public refusent leur délocalisation à Reims. Il est nécessaire que ce dernier soit maintenu en région parisienne afin d’assurer ses missions de pilotage scientifique, administratif et technique, le lien avec les ministères de tutelles (Recherche et Culture) et avec les partenaires de la communauté scientifique nationale et internationale. Frédéric Mitterrand et Valérie Pécresse se sont exprimés à plusieurs reprises contre cette délocalisation mais François Fillon est revenu sur l’avis de ses ministres lors d’un discours à Reims le 18 novembre.

-> Ils sont partout ces Inrapiens !

-> Album photo complet de l'inauguration du siège de campagne de Pécresse

-> Communiqué de presse du 10/12/2009

Posté par Archeoendanger à 09:19 - Communiqués - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire