Sauvons l'archéologie !

Le blog des personnels de l'Inrap pour la sauvegarde de l'archéologie

08 décembre 2009

Courrier des administrateurs adressé à François Fillon (24/11/2009)

Françoise Dumasy a proposé à la signature des administrateurs un courrier adressé à François Fillon au sujet de la question de la délocalisation du siège à Reims, lors du conseil d'administration du 24 novembre. Ce courrier a été signé par les représentants de l''université, du CNRS, des personnels, des collectivités territoriales et des aménageurs.

Paris, le 24 novembre 2009

Monsieur le Premier Ministre,

Administrateurs de l'Inrap, réunis en conseil d'administration le 24 novembre 2009, nous souhaitons vous alerter sur les dangers que fait courir le projet de délocalisation de l’Institut national de recherches archéologiques préventives à Reims, projet dont vous avez confirmé le principe lors d'une allocution récente prononcée dans cette ville.

Au cours des derniers conseils d'administration de l’Inrap, nous avons déjà exprimé notre hostilité à l’égard de ce projet et nous pensions, depuis, avoir été entendus.

Aussi, nous paraît-il de notre pleine responsabilité d’administrateurs de l’institut, de vous faire part de notre étonnement et de notre consternation devant cette confirmation. Nous nous permettons donc de vous rappeler que, lors d'un précédent conseil, tenu le 30 avril 2009, l'ensemble des personnalités qualifiées membres de ce conseil se sont prononcées contre ce projet. Parmi celles-ci figuraient notamment les représentants des collectivités territoriales, ceux des aménageurs, ceux de la communauté scientifique et ceux des personnels de l’Inrap.

Pleinement impliqués comme élus, comme aménageurs ou comme chercheurs dans l'activité de l'archéologie préventive, nous redoutons les graves implications qu'aurait la mise en œuvre de cette décision : paralysie de l’activité de l’Inrap dans une période charnière de sa construction, fragilisation de sa capacité opérationnelle en pleine relance économique entraînant une déstabilisation de l’ensemble de l'archéologie française, perte de compétences induite par l'hémorragie de ses personnels, rupture du continuum entre fouilles préventives et activités de recherches.

Nous attirons également votre attention sur le fait que, outre leur position exprimée au cours du précédent conseil, MM. Jean-François Gabilla, représentant de la Fédération des promoteurs-constructeurs de France, Dominique Hoestlandt, président de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction et Dominique de Lavenère, président du Syndicat national des aménageurs lotisseurs, avaient écrits à la ministre de la Culture et de la Communication pour lui exprimer leur opposition à ce projet.

Aussi, nous vous demandons-nous avec insistance de bien vouloir reconsidérer votre position.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l'assurance de notre considération très respectueuse.

Mr Olivier BLAMANGIN, représentant CGT, INRAP
Mme Laurence BONNABEL, représentant CGT, INRAP
Mr Georges CRESTIN, président de la commission archéologie préventive, Syndicat National des Professionnels de l'Aménagement et du Lotissement
Mr Jean-Pierre DECOMBAS, conseiller général délégué au schéma départemental de l'archéologie du Puy-de-Dôme
Mr Hervé DREVILLON, chargé de mission à I'INSHS
Mme Françoise DUMASY, professeure des universités honoraire
Mr Laurent GEBUS, représentant CGT, INRAP
Mr Vincent GUICHARD, directeur général du centre européen d'archéologie du Mont-Beuvray
Mr Dominique HOESTLANDT, président de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction
Mr Boris KERAMPRAN, représentant SUD, INRAP
Mr Martial MONTEIL, maître de conférences à l'université de Nantes
Mr Dominique VALBELLE, professeure à l'université Paris IV

-> Courrier du CA à François FILLON

Posté par Archeoendanger à 14:07 - Textes officiels - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire