Sauvons l'archéologie !

Le blog des personnels de l'Inrap pour la sauvegarde de l'archéologie

24 novembre 2009

Texte lu au Conseil d'Administration du 24/11/2009

Voici le contenu de la lettre lu par les agents du siège au conseil d'administration de l'Inrap ce matin même.

Mesdames et messieurs les administrateurs,

Il aura été dit que, depuis un an, aucune séance de conseil d’administration de l’Inrap ne devait se tenir sereinement. Nous voici encore parmi vous pour attirer votre attention sur les derniers développements du projet de délocalisation de l’Institut. En effet, jeudi dernier, le premier ministre, François Fillon, s’est rendu à Reims, dans un lycée, pour un suivi du programme « égalité des chances ». Ce ne fut pas une chance pour nous. Il a jugé bon, devant les élus reimois, de terminer son discours sur l’annonce de la délocalisation prochaine de l’Inrap à Reims.

Vous imaginez sans peine l’émotion que nous a provoquée cette annonce, faite en présence d’un de nos ministres de tutelle, Valérie Pécresse. Nos deux ministères de tutelle, justement, ont pourtant récusé publiquement le projet de délocalisation et affirmé s’employer à trouver une solution alternative. Il est inutile de revenir sur l’absurdité de ce projet, qui entraine la déstabilisation structurelle de l’Institut et de lourds problèmes sociaux. Nos ministres de tutelle avaient fini par en être persuadés. Nous avons été reçus dès vendredi après-midi par Pierre Hanotaux, directeur du cabinet de Frédéric Mitterrand. Il a reconnu le décalage entre cette annonce du premier ministre et le dossier encore à l’étude. Cependant, il semble que ce dossier ait « trainé ».

Nous sommes fermement décidés à continuer d’agir pour que ce dossier aboutisse à une solution bénéfique à l’Institut de façon à ce que celui-ci continue à assurer pleinement les missions que l’Etat lui a confiées.

C’est pourquoi nous nous tournons encore une fois vers vous qui avez su auparavant nous entendre et nous soutenir. Nous vous demandons de bien vouloir réaffirmer votre position auprès de nos deux ministres de tutelle et interpeler le premier ministre sur ce dossier.

Les agents du siège

Posté par Archeoendanger à 12:02 - Nos actions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire